Monthly Archives: avril 2017

Quelques faits curieux sur les crinoïdes

Récemment, nous avons diffusé quelques vidéos montrant des crinoïdes flottant librement dans l’océan. En les observant, nous sommes littéralement hypnotisés et ces vidéos ont suscité des questions de votre part concernant ces curieuses créatures. Voici donc quelques faits intéressants à propos des crinoïdes.

Ce ne sont pas des étoiles de mer

Néanmoins, ils sont apparentés aux étoiles de mer et aux échinoïdes. Comme les étoiles de mer, les crinoïdes ont habituellement une symétrie rayonnée de type 5.

Ce ne sont pas des plantes

Malgré leur ressemblance avec les fleurs, ce ne sont pas des plantes. Ce sont des échinodermes – des animaux caractérisés par leur surface rugueuse et épineuse, ainsi que d’une symétrie rayonnée de type 5.

Vous avez davantage de chance de trouver un fossile de crinoïde qu’un spécimen vivant

De nos jours, les crinoïdes sont relativement rares, alors qu’autrefois ils furent abondants et diversifiés.

Crinoids fossil

Les crinoïdes sont vieux… vraiment très vieux

Les crinoïdes existent depuis la période ordovicienne – il y a 490 millions d’années! Cependant, les paléoanthropologues pensent qu’ils peuvent être plus anciens encore.

Comatules et Lys de mer

Il existe environ 700 espèces vivantes de crinoïdes connues des humains. Elles se divisent en deux groupes: les crinoïdes qui possèdent un pédoncule et ceux qui perdent cette attache à la maturité. Les crinoïdes dont le pédoncule ressemble à une tige, sont souvent appelés « Lys de mer », en raison de leur ressemblance avec la fleur. Leur pédoncule peut leur permettre de s’accrocher sur le fond de l’océan. Ceux qui n’ont pas de pédoncule – les comatules, flottent librement dans l’océan.

Ils mangent avec leurs mains

Enfin, en quelques sorte. Les bras des crinoïdes, qui ressemblent à des plumes, sont recouverts d’un mucus gluant qui retient la nourriture flottant à proximité. Ensuite, de minuscules sillons ambulacraires dont sont recouverts les bras, acheminent les particules de nourriture au centre des bras, qui les transportent ensuite vers la bouche.

Crinoids

Ils n’ont pas de frontières

Les crinoïdes se trouvent fréquemment dans des eaux à des profondeurs supérieures à 200 mètres, mais parfois les comatules, ceux sans pédoncule, sont aperçus à bien plus faible profondeur.

Vous voulez voir ces créatures pour de vrai? Alors saisissez votre chance et commencez à plonger dès aujourd’hui. Vous aurez peut être l’aubaine d’en apercevoir un.

Malte: à travers la Fenêtre d’Azur

Il y a une semaine de cela, l’iconique Fenêtre d’Azur de Malte, également connue sous le nom de « Fenêtre de Dwejra », s’est écroulée. Dressée dans la baie de Dwejra pendant 500 ans, suite à l’érosion et au regroupement de deux grottes sous-marines, cette merveille de la nature a accueilli un nombre incalculable de visiteurs au fil des ans: une porte d’entrée vers les paysages uniques et magnifiques de Malte.

Célèbre pour être apparue dans le film « Le choc des titans » tourné en 1981, et, plus récemment, le premier épisode de « Game of Thrones », c’était l’une des plus importantes attractions touristiques de Malte et, sur les réseaux sociaux, de nombreuses personnes ont adressé leur tristesse et partagé leurs anecdotes sur ce repère légendaire.

Il est difficile d’accepter d’avoir perdu la Fenêtre d’Azur…

Alors, nous avons pensé que, pour remonter le moral de tout le monde, nous pourrions nous pencher plus attentivement sur ce que les îles maltaises ont d’autre à nous offrir…

Des eaux agréables toute l’année

Située juste un peu à l’ouest du coeur de la Méditerranée, l’île de Malte fait partie des quelques destinations de plongée européennes qui offrent des eaux agréables toute l’année. En effet, la température de l’eau se situe entre 15-17 °C/58-63 °F de décembre à avril et entre 18-25 °C/65-77 °F de mai à novembre. À terre, le climat est considéré comme l’un des meilleurs du monde, avec des étés chauds et humides et des hivers courts et doux. Les températures de l’air se situent en moyenne entre 10-15 °C/50-59 °F en janvier et entre 21-30 °C/70-83 °F en juillet.

Plus de 50 sites de plongée

Si des eaux à la température agréable toute l’année ne vous suffisent pas, alors peut-être que les plus de 50 sites de plongée le feront. Depuis des baies abritées jusqu’à des plongées profondes pour plongeurs « advanced », il y a quelque chose pour tous les goûts et tous les niveaux. Cerise sur le gâteau, comptez sur plus de 25 épaves à explorer: celles de la Seconde Guerre mondiale riches d’histoire et celles coulées récemment pour servir de récifs artificiels.

Vie aquatique

Sur les nombreux sites maltais, les plongeurs pourront observer une faune aquatique diversifiée. Attendez-vous à y croiser des barracudas, quelques-uns des plus gros mérous de Méditerranée, des raies pastenagues, ou encore des poissons cardinaux et des poissons-perroquets. Les grottes calcaires et les crevasses multiples servent de refuge aux murènes, pieuvres, calmars, ou encore aux congres. L’été annonce le retour des hippocampes à Malte; petites et passées maîtres dans l’art du camouflage, ces créatures sont un défi pour les yeux de votre guide de palanquée.

Pour avoir davantage d’informations sur la vie marine iconique et les meilleurs sites de plongée à Malte, cliquez ici.

Autres intérêts

On suppose que Gozo était l’île sur laquelle la nymphe Calypso a retenu Ulysse captif dans l’Odyssée d’Homère. Par ailleurs, l’île abrite également les plus anciennes structures autoportantes, notamment les tempes Ġgantija et elle est également connue pour ses « Karnivals » qui sont célébrés au cours de l’été.

Pour en savoir plus concernant la plongée à Malte, visitez notre page de Destinations de vacances ici.

7 faits à savoir sur les sacs en plastique qui changeront la façon dont vous les utilisez

On ne saurait nier que les sacs en plastique sont néfastes pour l’environnement. Les nombreuses recherches et documentations sur ce fléau le prouvent – mais pourtant, dans le monde, 160 000 sacs en plastique sont encore utilisés chaque seconde. Cela doit changer! Ainsi, nous avons rassemblé des faits qui changeront la façon dont vous (et vos amis) utilisez les sacs en plastique (et, espérons-le, vous convaincront d’arrêter complètement de les utiliser).

Chaque seconde qui passe, 160 000 sacs plastiques sont utilisés dans le monde.

Je sais, nous en avons déjà parlé dans l’introduction, mais songez à quel point ce chiffre est élevé. Et c’est toutes les secondes. Au final, nous obtenons un total de un trillion de sacs plastiques utilisés chaque année.

La quantité de pétrole nécessaire pour produire un sac plastique peut propulser une voiture sur une distance de 11 mètres (36 pieds).

Ce n’est peut-être pas une longue distance, mais le chiffre augmente rapidement. En effet, la quantité de pétrole nécessaire pour produire dix sacs plastiques peut propulser une voiture sur la longueur d’un terrain de football – vous voyez ce que je veux dire, l’accumulation est rapide. En continuant notre comparaison, nous parlons de distances vraiment importantes.

Un sac plastique est utilisé en moyenne pendant 12 minutes.

Douze minutes! Il n’y a pas grand chose d’autre à dire sur ce fait. Après sa douzième minute d’utilisation, il est généralement jeté. En fait, moins de 3% des sacs plastiques sont recyclés dans le monde. Une fois mis au rebut, les sacs en plastique resteront dans l’environnement 1000 ans avant de se décomposer!

267 espèces différentes d’animaux subissent les méfaits des déchets marins.

Nous savons que ce n’est pas spécifiquement lié aux sacs plastiques, mais 90% des déchets marins sont, d’une manière ou d’une autre, composés de plastique. Si vous n’avez pas encore vu la vidéo du National Geographic ci-dessous qui expose la sensation d’être emprisonné dans un sac plastique, regardez-la maintenant.

Les sacs en plastique font partie des 12 sortes de déchets les plus couramment trouvés lors des nettoyages de littoraux.

Selon l’organisme à but non lucratif Center for Marine Conservation, les sacs plastiques sont tellement fréquemment trouvés pendant les nettoyages de littoraux qu’ils font partie des 12 type de déchets les plus ramassés. Raison supplémentaire pour réduire leur utilisation.

Si nous mettions bout à bout tous les sacs plastiques du monde, nous pourrions entourer le globe entier 4 200 fois.

Vous avez bien lu: pas une ou deux, mais 4 200 fois!

Si une seule personne utilisait des sacs plastiques recyclés pendant son existence, cela représenterait 22 000 sacs plastiques de moins dans l’environnent.

Cette personne, ce pourrait être vous. Et si vous partagiez ces informations avec vos amis, nous pourrions avoir une immense réduction dans la quantité de sacs plastiques abandonnés dans l’environnement.

Malaysia

La multitalentueuse Malaisie

La Malaisie

Imaginez des eaux cristallines, entourant des îles magnifiques, bordées de plages d’une blancheur immaculée. Imaginez des cocotiers dansant au soleil dans la brise tropicale, le tout sur un fond de forêt verte luxuriante – telle est la Malaisie. Et, pour les plongeurs, c’est la découverte d’une biodiversité étonnante. Le pays est divisé en deux parties – la péninsule malaise, qui a une frontière commune avec le sud de la Thaïlande, et le Bornéo malaisien, qui englobe la partie nord de la troisième plus grande île du monde. Les opportunités de plongées fantastiques n’ont d’égales que la diversité culturelle de cette nation.

Autour des centaines d’îles tropicales, vous découvrirez une palette incroyable de sites de plongée et de plages qui restent encore à découvrir. Vous aurez le choix entre toute une variété de paysages sous-marins – récifs en pente, pinacles, jardins coralliens, où vous pourrez effectuer des plongées profondes, en dérive, sur épave, en grotte et sur tombant. La plongée sur tombant a une renommée mondiale, grâce à ses plus de 3 000 espèces de créatures marines, et certains des meilleurs sites macro du monde. À partir de la péninsule malaise, vous pouvez accéder aux îles Perhentian et explorer de gigantesques pinacles, ainsi que l’île Redang, qui offre des jardins coralliens parmi les plus développés du monde. L’île Tioman, au large du littoral est de la péninsule, regorge de fantastiques formations coralliennes et, dans les eaux profondes à proximité, reposent de nombreuses épaves, pour le plus grand plaisir des plongeurs techniques.

Sites de plongée populaires

  • Pulau Sibuan, Semporna – L’une des quelques îles avec des récifs situées à une distance de Semporna, permettant de faire l’aller-retour dans la journée, Pulau Sibuan est seulement habitée par quelques familles de « nomades de la mer » Bajau. Dans ces eaux, la plongée dans les sédiments est parfois négligée car les plongeurs se ruent vers des sites aux noms connus. Mais Pulau Sibuan, qui se trouve dans les eaux du parc marin de Semporna, est une destination de choix pour observer des poissons-mandarins, des nudibranches et pléthore d’espèces voisines.
  • Parc Tunku Abdul Rahman, Kota Kinabalu – Dans cette zone, la vie macro est la principale attraction pour les plongeurs, mais des requins de récif, des tortues et des raies attendent ceux qui regardent de temps en temps vers la surface et autour d’eux. La haute saison de la plongée a lieu de mars à avril, lorsque les requins-baleines cherchent à capter l’attention des plongeurs.
  • Épave du Atago Maru, Miri – Ce navire marchand japonais de la Seconde Guerre mondiale de 105 mètres/345 pieds de long, repose sur sa quille et sa superstructure est à seulement 10 mètres/33 pieds de la surface. Sa coque, incrustée de coraux, est devenue la demeure des murènes, des carangues à grosse tête et crevalles, ainsi que des barracudas, qui rôdent aux alentours de l’épave, à la recherchent de proies.
  • Tiger Reef, Tioman – Ce pinacle immergé, à une profondeur moyenne de 15 mètres/50 pieds, abrite de belles formations coralliennes, accompagnées de crinoïdes, de fouets de mer, et de gorgones. De forts courants attirent de larges bancs de carangues, de maquereaux, de barracudas, et de dorades aurifères à presque chaque plongée. Après vous être rapproché, écartez-vous des canyons pour observer des poissons de récifs, des raies, des murènes et des rascasses volantes.
  • Épave du Sugar, îles Perhentian – Ce grand cargo transportant du sucre, a coulé en 2000 pendant la mousson; il repose à présent sur le flanc à 30 mètres/100 pieds de profondeur. Dans l’épave, qui a été rapidement envahie par les coraux et la vie marine, se dissimulent des poissons de récif, des barracudas et des requins-chabots bambous. De vastes bancs de vivaneaux, de carangues crevalles et à grosse tête errent autour de la coque.
  • Épaves de la Seconde Guerre mondiale, Kuching – Plusieurs épaves reposent juste au large du littoral de Kuching. Des sous-marins hollandais y ont coulé des navires japonais, notamment le Katori Maru, qui s’est correctement brisé en plusieurs parties, ainsi que le Hiyoshi Maru, qui est intact. Les deux épaves reposent à environ 20 mètres/65 pieds de profondeur et sont des refuges pour la vie marine, comme les barracudas, les platax et les vivaneaux.
  • Pulau Lima, Redang – Ce mont immergé au large de Pulau Lima a de fantastiques formations rocheuses qui descendent à environ 30 mètres/100 pieds de profondeur. Dans cette zone, le courant attire parfois de grands pélagiques, comme les raies mantas et les baleines. Cherchez des thons, des barracudas, des mérous et des requins à pointes noires. Coraux durs et mous, gorgones, anémones de mer et jardins de coraux fouets y abondent.
  • Pulau Saga, Lumut – À quelques heures de route de Kuala Lumpur, vous pouvez découvrir une riche faune macro à Pulau Saga. Dans ces eaux, les plongeurs peuvent observer des nudibranches, des hippocampes, ainsi que des anémones dans les zones peu profondes, où résident des poissons-clowns. Des balistes et des raies pastenagues à taches bleues rôdent sur les bords du récif. Des myriades de poissons de récifs, comme des fusiliers, des poissons-coffres et des zancles cornus peuplent ces eaux abritées.

Vous voulez en savoir davantage? Visitez ScubaEarth®, vous aurez des informations détaillées sur les milliers de sites de plongée, les espèces marines, les caractéristiques essentielles des destinations de plongée et bien plus encore.

Résumé des plongées:

Visibilité En fonction de la zone et de l’époque de l’année, la visibilité varie entre 10-40 mètres/30-130 pieds.

Température de l’eau Étant proche de l’équateur, vous pouvez vous attendre à une température de l’eau comprise entre 26-30 ºC/80-85 ºF toute l’année.

Climat Dans toute la Malaisie, le climat est tropical, avec des températures de l’air comprises entre 21-32 ºC/70-90 ºF. La saison des pluies a lieu de novembre à mars, ce qui peut avoir un impact sur les conditions de plongée, mais on peut plonger toute l’année.

Faune aquatique – Vous verrez des tortues, des tortues et encore des tortues, presque partout. Vous croiserez fréquemment diverses espèces de requins de récif, des bancs de barracudas, des carangues, des poissons-perroquets à bosse, des napoléons, des dorades aurifères, des poissons-empereurs, des mérous, des platax, des maquereaux, des raies pastenagues, des poissons-coffres, des pterois, des anguilles tubicoles et des murènes. Les rencontres fréquentes sont, notamment, des poissons-anges, des poissons-papillons, des vivaneaux, des balistes, des diodons, des crevettes, des nudibranches, des pieuvres à anneaux bleus, des pieuvres-mimes, des poissons-mandarins et des hippocampes.

Formation recommandée Suivez les cours de maîtrise de la flottabilité PADI Peak Performance Buoyancy et de plongée profonde PADI Deep Diver, pour vous aider à planer sans efforts le long des tombants de Sipadan. Le cours de photographie numérique sous-marine PADI Digital Underwater Photographer, est indispensable pour immortaliser la beauté de ce site. La Malaisie devient une destination de plongée technique, par conséquent, consultez les cours PADI TecRec, dont le cours de plongée en recycleur PADI Rebreather Diver, si vous êtes intéressé par ce type de plongées. Vous pouvez également devenir un Professionnel PADI en suivant le cours PADI Divemaster, le cours Assistant Instructor ou le programme Open Water Scuba Instructor dans ce magnifique pays, la Malaisie.

Infos voyages

Note Voyager vers n’importe quelle destination peut être affecté par de mauvaises conditions, comprenant (sans y être limité), la sécurité, les conditions requises d’entrée et de sortie du pays, les conditions sanitaires, les lois locales et la culture, les catastrophes naturelles et le climat. Quelle que soit votre destination, consultez votre agent ou votre département de voyages local pour demander des conseils sur cette destination lorsque vous planifiez votre séjour, puis à nouveau peu de temps avant de partir.

Langue Le Bahasa malaisien est la langue nationale, mais l’anglais y est largement répandu. Divers dialectes chinois et hindi sont également couramment parlés.

Monnaie Le Ringgit malaisien. Les cartes de crédit sont acceptées dans les villes et de nombreux grands hôtels, restaurants et magasins.

Aéroports principaux Il y a un aéroport international à Pénang (Aéroport international de Penang), à Johor Bahru (Aéroport international de Senai), à Kota Kinabalu (Aéroport international de Kota Kinabalu), à Kuching (Aéroport international de Kuching) et à Langkawi (Aéroport international de Langkawi).

Électricité et Internet 240 volts, 50 Hz. Internet est disponible dans les villes et la plupart des zones touristiques.

Attractions terrestres Montez dans les plus hautes tours du monde à Kuala Lumpur, allez dans les parcs nationaux de Sabah, faites l’ascension du Mont Kinabalu, rendez-vous dans le sanctuaire d’orangs-outans de Sepilok, près de Sandakan, expérimentez la spéléologie au parc national de Gunung Mulu, découvrez des cultures ancestrales dans les villages perdus de la jungle, visitez, à travers le pays, les nombreux temples habités par des singes, ou explorez les jungles de Bornéo.

Liens d’informations:

tourism.gov.my

geographia.com/malaysia

Réservez maintenant

Trouver un Magasin de plongée PADI en Malaisie